Le gouvernement bruxellois a approuvé un budget de plus de cinq millions d'euros pour végétaliser les cours de récréation des écoles implantées sur le territoire de la Région, annoncent vendredi le ministre-président Rudi Vervoort (PS) et le ministre de l'Environnement et de la Transition climatique Alain Maron (Ecolo). La Région bruxelloise compte plus de 600 écoles, qui occupent près de 500 hectares des 162 km2 de son territoire (soit 3%). De nombreuses cours de récréation sont des espaces bétonnés, bruyants et aux usages insuffisamment variés et égalitaires.

L'objectif de l'opération "Re-création" est de créer des espaces récréatifs végétalisés, mieux partagés et ainsi plus agréables à vivre, pendant et en dehors des heures scolaires. Alain Maron évoque "un chantier climatique, social et citoyen pour co-construire des cours de récréation plus vertes, conviviales et inclusives, où les élèves pourront pleinement se ressourcer."

Du point de vue environnemental, la végétalisation des cours de récréation améliore en effet la perméabilité des sols et la gestion de l'eau. Les ilots de fraicheur ainsi créés augmentent la résilience de Bruxelles face au changement climatique et rafraichiront les élèves ainsi que les riverains lors des canicules, pointe le ministre.

Concrètement, les écoles sont invitées à manifester leur intérêt auprès de Bruxelles Environnement jusqu'au 15 juillet prochain. Une vingtaine d'écoles seront sélectionnées et accompagnées en deux groupes. Le premier débutera en septembre 2021 et le deuxième en janvier 2022. Elles bénéficieront d'un subside pour les travaux allant jusqu'à 300.000 euros, ainsi que d'un accompagnement méthodologique et technique dans leur projet de réaménagement.

Les premières cours de récréation verront le jour en 2023.