La 15e cérémonie aux morts de la rue a honoré, jeudi en fin de matinée, en ligne, la mémoire des 62 habitants décédés dans l'espace public en région bruxelloise. La cérémonie est habituellement organisée fin mai dans la salle gothique de l'hôtel de Ville de Bruxelles. Le collectif des Morts de la rue a finalement décidé de réaliser celle de cette année en ligne au vu de la situation sanitaire.

"Quand il y a quelques années mes prédécesseurs ont décidé d'organiser avec les différents collectifs cette cérémonie en hommage aux morts de la rue, c'était pour donner un court instant une identité à ces personnes trop souvent invisibles, qui passent sous les radars, sur lesquelles on se retourne pas...", a rappelé le bourgmestre Philippe Close. "A travers cette vidéo, je veux exprimer à leurs proches - parce qu'ils ont aussi des proches - que nous pensons à eux".

Des personnes ont délivré, en vidéo, des mots d'adieu faits de souvenirs partagés avec certaines des personnes disparues.

"On tenait aussi à dire que la situation sanitaire est difficile pour les personnes qui vivent actuellement en rue, puisqu'elles sont confinées dehors et qu'elles voient se fermer les services qui répondent à leurs besoins primaires, pour manger, se soigner...", a fait valoir Florence Servais, coordinatrice du collectif des Morts de la rue.

Le nom de chaque personne qui a pu être identifiée comme décédée en rue a été cousu sur une main en tissu. La guirlande formée sera accrochée dans l'arbre des morts de la rue planté place de l'Albertine. Le collectif des morts de la rue regroupe différentes organisations du secteur du sans-abrisme. Il est coordonné par l'ASBL Diogènes.