Selon la ville de Bruxelles, le “vilain sapin” a boosté le tourisme

BRUXELLES-VILLE Les chalets, la grande roue et la patinoire installée sur la place S te -Catherine, c’est fini ! À l’issue de cette 11 e édition des Plaisirs d’Hiver, le bourgmestre de Bruxelles-Ville, Freddy Thielemans (PS), et son échevin du Tourisme, Philippe Close (PS), ont dressé un bilan très positif de l’événement.

“Un commerçant m’a même dit qu’ils avaient eu plus de monde grâce au vilain sapin , a confié le maïeur qui dit ne pas regretter ce choix du sapin électronique. La journée, c’était un peu morne. Mais dès la nuit tombée, il y avait une dimension féerique. Et puis, avec les nouvelles illuminations sur la Bourse, cela renforçait le concept de balade.”

L’échevin du Tourisme estime qu’il y a eu un buzz autour du sapin “avant-gardiste ” et du spectacle sons et lumières de la Grand-Place. “Plus de 5O télévisions ont réalisé un reportage et il y a plus de 200 sujets de presse internationaux ainsi qu’une centaine de sujets nationaux. Nous sommes même passés dans l’émission No Comment d’Euronews ”, s’est-il vanté.

Il reste cependant que peu de personnes ont escaladé les marches du sapin. Comme prévu, les bénéfices ont été reversés au Samu social qui a reçu un chèque de 8.130€. Vu le prix de l’entrée (4€), cela signifie que durant un mois seules 2.032 personnes ont accepté de payer pour monter sur la plateforme, haute de 19m.

Par contre, les chiffres de l’occupation des hôtels durant le mois de décembre connaissent une augmentation de 3 % par rapport à l’année dernière (65% contre 62%).

“Le secteur hôtelier est très satisfait de la renommée grandissante de l’événement au-delà de nos frontières” , a commenté Rodolphe Van Weyenberghe, secrétaire général de la BHA (Brussels Hotels Associations).



© La Dernière Heure 2013