Les syndicats se plaignent depuis plusieurs mois de la charge de travail au sein de la chaine. Une grève dans les magasins avait pu être évitée in extremis en juin alors qu’une grève avait touché les dépôts en avril. Récemment, une réunion de conciliation entre direction et syndicats a eu lieu, sans résultat, ce qui a mis le feu aux poudres.

Ce matin, à Bruxelles, douze magasins de l’enseigne Lidl sont fermés. “On a informé les travailleurs de l’état des négociations avec la direction. On leur a aussi expliqué qu’ils avaient le droit, à partir d’aujourd’hui, de se mettre en grève, car le préavis touche à sa fin. Spontanément, une grande partie des travailleurs ont décidé de le faire. Pas de blocage, ni de piquet de grève à prévoir, ils sont restés chez eux. C’est un premier message pour montrer qu’ils en ont ras le bol. Ils sont sous pressions et font face à des charges de travail trop importantes, ce que la direction ne veut pas reconnaitre“, explique Arnaud Lechanteur, délégué CNE.

Les magasins des communes suivantes sont concernés : Uccle, Forest, Ixelles, Molenbeek, Anderlecht, Schaerbeek et Evere. À l’échelle nationale, plus de 100 supermarchés de l’enseigne sont fermés mercredi en raison de l’action de grève, ont confirmé les syndicats et la direction.