Bruxelles Le SNI a sondé 411 patrons de PME bruxelloises sur leurs intentions de vote le 14 octobre prochain.

Ce n’est pas une surprise. Quatre indépendants bruxellois sur dix (39 %) assurent qu’ils voteront pour le MR aux élections communales du 14 octobre prochain, selon un sondage mené par le Syndicat neutre pour indépendants auprès de 411 indépendants bruxellois. 20 % des sondés voteront pour une liste locale (celle du bourgmestre sortant peut-être), 10 % glisseront un bulletin Ecolo dans l’urne, tandis que le PS et Défi n’accueilleront que 7 % de leurs faveurs. Plus étonnant, le PTB attire 3 % des sondés alors que le CDH n’attire qu’un seul petit pour cent, comme le Parti populaire d’ailleurs. En Flandre, où le même sondage a été mené, c’est la N-VA qui séduit le plus les indépendants du Nord du pays (37 % des sondés flamands) puis l’Open-VLD (34 %). Les socialistes flamands et le PVDA (PTB flamand) n’attirent que respectivement 2 et 1 % des intentions de vote.

Le SNI a également demandé aux indépendants quelles étaient leurs priorités au niveau local. Sans surprise encore, un quart des indépendants plaident pour une diminution des impôts locaux tels que les taxes sur les superficies des bureaux, la distribution de la publicité, les panneaux publicitaires illuminés, etc.

"75 % des indépendants et des patrons de PME estiment que les pouvoirs locaux ne mènent pas de politique qui encourage l’entreprenariat", déplore la présidente du SNI Christine Mattheeuws. Enfin, la politique du stationnement, la mobilité et la sécurité font partie des inquiétudes principales des indépendants sondés par le SNI. "C’est pourquoi nous demandons à toutes les communes bruxelloises d’introduire le parking gratuit pendant les trente premières minutes."