Une résolution portée par la députée socialiste Delphine Chabbert. La victime de violence commandera un 'masque 19' pour faire comprendre sa détresse au pharmacien.

Les pharmacies situées en Région bruxelloise pourront prochainement signaler des violences intrafamiliales. Une résolution en ce sens a été approuvée mardi à l'unanimité en commission de l'Egalité des chances du parlement régional. Le système envisagé est similaire à celui développé en France, en Espagne ou encore en Région flamande. 

Certaines communes bruxelloises ont également pris des initiatives en ce sens. Une personne victime de violences intrafamiliales aura l'opportunité de se rendre chez son pharmacien où elle pourra appeler à l'aide en feignant de commander un 'masque 19'. Le pharmacien lui demandera alors ses coordonnées, prétendument pour passer la commande du masque. Ces coordonnées seront ensuite transmises à la police.

Durant la période de confinement destinée à ralentir la propagation du coronavirus (Covid-19), les appels concernant des violences intrafamiliales ont augmenté.

La résolution doit encore être approuvée en séance plénière. Le gouvernement bruxellois a d'ores et déjà mis en place un groupe de travail visant à lutter contre les violences intrafamiliales.