Par cette action, ils dénoncent la limitation à 15 personnes pouvant être présentes en même temps dans un lieu de culte. Cette mesure fait partie des restrictions édictées par le gouvernement fédéral pour tenter de ralentir la propagation du coronavirus. "Il s'agit d'une décision absurde et arbitraire. La Constitution garantit la liberté de culte. Or, une limitation à 15 personnes ne garantit pas cette liberté", a déclaré un membre du Collectif citoyen pour les cultes, représentant des pratiquants musulmans, chrétiens et juifs.

"On fait partie, comme les milieux de la culture, de l'horeca et de l'événementiel, des moins que rien. On se sent discriminés par rapport à d'autres", a-t-il affirmé.

Le collectif demande un élargissement du nombre de personnes pouvant participer au culte, estimant que c'est possible en prenant des mesures sanitaires "justes"