Bruxelles

Il s'agit d'une des mesures demandées par les grévistes suite à l'agression de vendredi dernier.

Suite à l'agression de vendredi dernier, plusieurs conducteurs de tram de la Stib ont brièvement fait grève hier. Parmi leurs revendications : la suppression du wifi et des prises électriques utilisées par les dealers et les SDF, rapporte La Capitale. Une demande acceptée par la direction, le temps de trouver une issue aux gros problèmes d'insécurité dans la station et, plus largement, dans le quartier.