Le service de déminage a été appelé.

L'alerte a été levée lundi vers 17h00 au Palais de Justice de Bruxelles. Plusieurs bâtiments avaient été évacués entre 15h00 et 16h00 à la suite de la découverte d'un véhicule suspect stationné dans la rue aux Laines. Les bâtiments évacués ont finalement été rouverts et la circulation des voitures et des trams a été rétablie entre le rond-point Louise et la place Poelaert.

L'alerte à la bombe avait été donnée, vers 14h40, après qu'une camionnette suspecte a été découverte dans la rue aux Laines. Celle-ci appartenait à un individu que les militaires en faction devant le Palais de Justice avait signalé en train de prendre des photos. Lorsque ceux-ci ont tenté de l'interpeller, l'homme a pris la fuite.

Les forces de l'ordre ont toutefois pu repérer le véhicule du suspect, ce qui leur a permis d'établir que l'homme avait fait l'objet par le passé d'une condamnation pour collaboration à des activités terroristes.

Les bâtiments avoisinants, le palais Montesquieu, qui abrite les chambres civiles du tribunal de première instance de Bruxelles ainsi que le parquet fédéral, et le vieux Palais de Justice situé Place Poelaert, ont ensuite été évacués.

"Par mesure de précaution, un périmètre de sécurité a été mis en place autour de la camionnette du suspect. La circulation a été déviée et le parquet fédéral a été évacué", a précisé le parquet bruxellois.

Le Service d'Enlèvement et de Destruction d'Engins Explosifs (SEDEE) a été appelé mais n'a découvert aucun explosif dans le véhicule.

L'individu suspect a été intercepté et il s'est avéré qu'il avait un rendez-vous au tribunal de la famille et de la jeunesse. De plus, les photos retrouvées sur son téléphone le représentaient lui et sa camionnette. "A l'heure actuelle, il n'y a pas d'infractions à lui reprocher", a fait savoir le parquet de Bruxelles.

Le suspect a été relaxé après audition.