La traite négrière est un phénomène qui a provoqué de profonds bouleversements dans l’histoire de l’humanité, avec des conséquences démographiques, politiques, économiques, sociales et culturelles sur plusieurs continents. Elle a laissé des traumatismes profonds et durables. S’informer, prendre conscience et dénoncer est un premier pas, explique la commune.

Le vernissage du cycle se déroulera le 4 février. Du 5 au 28 février, vous pourrez découvrir une exposition collective avec, entre autres, Inêz Oludé Da Silva (peinture), Charles Djeumou (sculpture) mais aussi le Musée-valise de l’histoire de l’esclavage. Ce projet soutenu par l’ONU et l’Unesco vise à revoir l’enseignement de l’histoire de l’esclavage, en adoptant le point de vue d’une afro-descendante. Une expo de Civimedias retracera également l’histoire de l’esclavage depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Une lecture publique de témoignages fera quant à elle appel à votre sens auditif.

Toutes les activités sont gratuites et auront lieu à l’Antenne Scheut. Réservation obligatoire au 02 528 85 00.