Si le label d'or a été décerné à la commune d'Ixelles, Anderlecht a également été mise à l'honneur pour son travail accompli en matière de bien-être animal. Chèques vétérinaires, prime identification, relai pour dénoncer la maltraitance animale et prime stérilisation : la commune a lancé en peu de temps plusieurs initiatives permettant de faire évoluer le bien-être de nos amis à quatre pattes sur son territoire.

Anderlecht a aussi augmenté les espaces de libertés pour chiens et renforcé l’offre de modules d’exercices. Des nouveaux free-dogs voient le jour, comme au parc Astrid. Grâce à ces espaces pour animaux, Anderlecht souhaite également renforcer les liens sociaux et la convivialité entre les habitants. D’autres actes plus discrets ont été posés, tel que l’interdiction des feux d’artifices lors de Lights In Anderlecht en cette fin d’année 2020 afin de préserver les cœurs de nos petits animaux. Quant à la cinquième édition du week-end du bien-être animal, il a rassemblé plus de 400 Anderlechtois(es). Une charte du bien-être animal y a été co-écrite en collaboration avec des citoyens et membres du milieu associatif.

"Nous travaillons d’arrache pieds avec les équipes pour mettre le bien-être animal au centre de la vie des citoyens car pour nous, il est indissociable au bien-être humain. Nous travaillons à la sensibilisation des causes, mais nous mettons également en place des actions, qui ont une vraie résonnance auprès des citoyens et un impact sur leur vie et celle de leurs animaux", explique Nadia Kammachi, échevine du Bien-être animal.