Sur proposition du ministre de l’Environnement et de la Transition climatique, Alain Maron, le gouvernement bruxellois a pris acte, le 14 janvier, du plan opérationnel de Neerpede. Le territoire de Neerpede, qui s’étend sur 400 hectares à Anderlecht, entre le ring et le Brabant flamand est la plus grande zone agricole de la Région bruxelloise. C'est aussi un vestige du Pajottenland, tel que dépeint par Breughel.

"Ce Plan opérationnel brosse une vision équilibrée pour l’avenir de ce vaste territoire, situé aux confins de la Région mais facilement accessible en transports en commun, précise Alain Maron. Elle combine harmonieusement la préservation de la biodiversité, le développement de l’agriculture urbaine et l’aménagement d’espaces de loisirs pour offrir aux Bruxellois.es des lieux de promenade et de détente, des ilots de fraicheur et des activités récréatives de toutes sortes. En plus des aménagements paysagers, différents projets pédagogiques y seront menés, notamment autour de l’alimentation. J’ai mandaté Bruxelles Environnement pour initier dès 2021 l’opérationnalisation de ce projet-phare pour la Région ».

Pour le gouvernement bruxellois, ce territoire unique entre ville et campagne offre de nombreuses potentialités en matière de biodiversité, d’agriculture urbaine, d’espaces récréatifs et de loisirs, ainsi que sur le plan de la résilience au changement climatique. Le Plan opérationnel de Neerpede, élaboré conjointement par Bruxelles Environnement et la commune d’Anderlecht, entend donc valoriser les nombreux atouts de ce patrimoine naturel.

Concrètement, le Plan opérationnel de Neerpede, imaginé par le bureau d'architecture urbaine JNC International, a identifié plusieurs actions comme structurantes pour développer le site. Ces actions sont l’assainissement et la renaturation du chapelet d’étangs et du ruisseau, la gestion écologique des espaces verts pour une biodiversité plus intense et plus résiliente au changement climatique, la création de réserves naturelles, le développement d’une zone pilote en agroécologie autour de la ferme du Chaudron et la construction de murs anti-bruit le long du ring pour protéger la zone des nuisances sonores.

Le développement d'un "hub récréatif" est également prévu par le plan régional de développement durable. Il comprendra des circuits de promenade à pied et en vélo, le premier étang bruxellois de baignade en site naturel, des infrastructures sportives sous le ring et un terrain d’aventure sur la grande butte, avec un panorama unique sur la ville et le Pajottenland.

La mise en œuvre de cette vision va maintenant commencer sous la houlette de Bruxelles Environnement et de la commune d’Anderlecht. Elle s’étalera sur plusieurs années et nécessitera la mobilisation de divers opérateurs régionaux, des pouvoirs locaux, des associations et des habitants.

Le Bourgmestre d'Anderlecht, Fabrice CUMPS (PS), « se félicite grandement de cette mobilisation générale de tous les acteurs publics autour de Neerpede. Au travers de ce Plan Opérationnel de Neerpede, nous avons maintenant une véritable vision d'avenir pour le quartier. Notre objectif prioritaire est de permettre au plus grand nombre de profiter des formidables atouts de Neerpede en travaillant à sa meilleure accessibilité tout en veillant à l'indispensable préservation et remise en valeur du patrimoine naturel et paysager de cette zone naturelle tout à fait unique en Région bruxelloise. »