Bruxelles

L’étude d’incidences environnementale du projet est incomplète, et le projet devra repasser à l'enquête publique.

Le projet de Marina dans le quartier populaire de Cureghem a du plomb dans l'aile. Pour rappel, ce projet prévoit la création de logements, d'un hôtel, d'une crèche, de commerces et restaurants ainsi que l’accueil de 45 bateaux de plaisance. Coût total estimé du projet : 50 millions d’euros.

Mais lors du Collège de l’Environnement du 29 janvier dernier, il s’est avéré que l’étude d’incidences environnementale du projet était incomplète, tant et si bien que le promoteur doit faire une étude d’incidences complémentaire, laquelle devra repasser à l’enquête publique.

“Ce projet a donc du plomb dans les voiles d’autant que la direction de l’urbanisme de la Région a également enjoint au promoteur de revoir sa copie s’il souhaitait obtenir son permis d’urbanisme. Elle demande de diminuer le nombre de logements et d’emplacements de parking et de préserver la continuité de l’itinéraire cyclable le long du canal", fait savoir Inter-Environnement Bruxelles, une association fédérant des habitants de la région bruxelloise actifs sur des questions urbaines, écologiques et sociales, qui s'est toujours opposée au projet tel que présenté.