Le pont Marchant, qui relie les deux rives du canal à Anderlecht, était animé ce dimanche après-midi. Fermé à la circulation automobile depuis 2014 en raison de problèmes de stabilité, le pont est devenu un lieu de promenade cycliste et piétonne. Le mobilier qui y a été installé permet par ailleurs aux riverains et aux promeneurs de s’y reposer en profitant de la vue. "On a installé trois tables avec des bancs il y a huit mois et c’est tout le temps occupé, constate Remco Ruitier, du comité Sur le pont Brussels. Pendant le confinement, les gens ont cherché des espaces publics pour prendre l’air et se rencontrer."

Voyant de plus en plus de personnes en profiter, le comité citoyen a cherché plus de bancs à installer. "On a pu récupérer de quoi en construire chez une association qui avait organisé des activités dans notre quartier. Il a fallu les dépoussiérer un peu et les transporter jusque-là." Dimanche, plusieurs Anderlechtois se sont ainsi retrouvés sur place pour monter 24 tables. "On les a regroupées par trois pour former huit longs bancs. Aujourd’hui, vu la météo pluvieuse, ils n’ont pas servi mais hier, pas mal de gens s’y sont déjà installés. Certains, avant même qu’on ait fini, il fallait encore mettre des cales en-dessous. Des activités vont se développer dans le quartier cet été, ça permettra aux riverains d’en profiter un maximum."

La Région prévoit depuis plusieurs années de construire un nouveau pont. Si le projet n’a pas beaucoup avancé, le comité citoyen s’y oppose déjà. "Il faut se positionner fermement par rapport à ce lieu qui est un endroit emblématique d’Anderlecht. Il offre une superbe vue et, depuis l’arrêt de la circulation automobile, de la tranquillité, ce qui est rare et précieux à Bruxelles. Il mérite donc autre chose que du trafic routier."

© D.R.