Bruxelles Une riveraine a encore été cambriolée mercredi soir. Montant du butin : 6 000 €.

Depuis jeudi 31 octobre, sept cambriolages ont été commis dans le quartier Scherdemael, à Anderlecht. Le dernier fait en date remonte à ce mercredi en fin de journée. "J’ai quitté mon domicile vers 16h et je suis rentrée à 19h30. Une fois de retour chez moi, j’ai découvert que des individus avaient pénétré dans mon habitation", explique Halina Benmrah, par ailleurs conseillère communale MR.

Les cambrioleurs sont entrés par effraction via la fenêtre d’une des chambres. "À mon arrivée, les cambrioleurs étaient cachés dans le jardin avec leurs lampes de poche. On ignore s’ils étaient ou non armés mais ils disposaient en tout cas d’un pied-de-biche qui leur a servi à pénétrer par effraction dans mon habitation. L’alarme ne s’est pas déclenchée. Ils ont juste visité ma chambre ainsi que celle de mon fils. Tout était sens dessus dessous. Ils m’ont volé une collection de bijoux, des sacs de valeurs, des coffrets de parfum. Valeur totale du butin : près de 6 000 euros" , déplore Halina Benmrah.

Elle déplore le délai tardif avec lequel la police s’est rendue sur les lieux. "La Brigade anticriminalité (Bac) est arrivée en premier, soit 15 minutes après mon appel téléphonique. La police du commissariat central de Démosthène n’est, quant à elle, arrivée sur les lieux que trente minutes plus tard" , poursuit-elle avant de pointer du doigt le manque de présence policière dans ce quartier reculé d’Anderlecht.

"Il n’y a jamais de patrouilles dans ce quartier. Nous avons déjà demandé à moult reprises d’augmenter la présence policière mais on nous répond à chaque fois qu’il n’y a que trois patrouilles pour couvrir la totalité de la commune. Ce n’est pas normal ! Ce mercredi, après le cambriolage, j’ai été contrainte de faire appel à une société privée de gardiennage pour effectuer des rondes dans le quartier !"

Contactée, la zone de police Midi dit n’être au courant que d’un seul des sept faits. "Nous avons enregistré cinq plaintes pour des cambriolages qui ont eu lieu dans le quartier Scherdemael entre le 1er et le 5 novembre. Les auteurs n'ont pas encore pu être identifiés et l'enquête suit son cours" , explique Kathleen Calie, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Midi (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles). "Par contre, il est faux de dire qu’il n’y a aucune présence policière dans ce quartier. Nous orientons très souvent des patrouilles au Scherdemael et la police de proximité Virtus y effectue également des rondes."