Suite à un appel à idées lancé aux habitants du quartier, la commune a retenu le nom de Simone Veil.

La commune d'Anderlecht va rendre hommage à Simone Veil en donnant son nom à une nouvelle avenue aménagée dans le quartier des Trèfles, entre la route de Lennik et la rue Delwart. La commune a retenu le nom de Simone Veil, icône de la lutte pour les droits des femmes, suite à un appel à idées lancé aux habitants du quartier.

"En baptisant cette nouvelle avenue, nous souhaitons non seulement rendre hommage à Simone Veil, mais aussi honorer la mémoire de la communauté juive d'Anderlecht", explique Fabienne Miroir (PS), l'échevine de la Population en charge du dossier. Avant la Seconde Guerre mondiale et les rafles de 1942-43, la commune d'Anderlecht a en effet abrité une importante communauté juive dans le quartier de Cureghem. C'est là que se situe aujourd'hui le Mémorial national aux Martyrs juifs de Belgique dont nous fêterons les 50 ans en 2020.

"Comment ne pas se réjouir de voir le nom de cette grande dame apposé sur notre commune? Ses combats, sa force et sa détermination ne peuvent qu'être mis en avant et susciter admiration et respect. Un grand nom viendra s'ajouter aux nombreux autres qui fleurissent déjà notre commune", se réjouit Fabienne Miroir.

Pour rappel, Simone Veil est née en 1927 dans une famille juive non pratiquante. Elle est arrêtée par la Gestapo en 1944 et déportée dans les camps d'Auschwitz et Bergen-Bilsenau dont elle sort vivante. Après la guerre, elle étudie le droit et entre dans la magistrature française. Au cours de sa carrière, elle s'illustre par trois grands combats : celui pour les droits des femmes avec l'adoption de la loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse en 1974, celui pour l’Europe dont elle est la première femme présidente du Parlement en 1979 et celui pour la mémoire de la déportation. Simone Veil est décédée en 2017 à l'âge de 89 ans.