On n’a pas vraiment eu soif pendant la pandémie: on a surtout dû boire chez soi. À Bruxelles, plusieurs festivals internationaux ont été annulés.C’est le cas du Swafff, rendez-vous de l’excellence artisanale qui revient pour la première fois depuis 2019.

Cette 4e édition est organisée par deux dealers réputés à Bruxelles : La Dynamo, à Saint-Gilles, et Le Barboteur, à Schaerbeek. Ils rameutent 29 brasseries belges et internationales à La Vallée ces 11 et 12 juin 2022. À Molenbeek, celles-ci serviront en principe 4 bières différentes par jour. Soit près de 240 bières dont certaines tout à fait inédites sous nos latitudes. Outre le chouette cadre, l’inévitable street-food et les DJ, on vous donne 3 raisons d’y trinquer.

1. Ce qui se fait de mieux en Belgique

Il est loin le temps où la Belgique était réputée pour ses verres à lettres gothiques et basta. Si on ne crache pas sur une trappiste, avouons que quelques précurseurs (La Senne, De Ranke, Cantillon) et l’influence anglo-saxonne ont affûté les goûts du public belge. Et permis l’éclosion de nombreuses brasseries qualitatives à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre.Plusieurs d’entre elles sont présentes ce week-end à La Vallée. Outre les parrains de La Senne, citons les Laekenois inventifs de La Source, les tauliers du Brussels Beer Project, les tranchantes acides d’Alvinne, les Ardennais de Misery, les Hennuyers en slashs de Borinage, l’influence germanique de La Mule, les fruitées de Tilquin ou les petits nouveaux du centre bruxellois de chez Surréaliste.

2. Quelques stars internationales

Il y a 10 ans, lorsque le monde de la bière entamait sa révolution, The Kernel était invariablement cité parmi les maîtres du jeu. Les Londoniens aux mythiques étiquettes de papier kraft seront à Molenbeek ce week-end. Ce déplacement hors de leur île, aussi rare qu’un Orval au supermarché, les place en tête d’affiche d’un contingent étranger qui a tout d’une équipe de All Star Game. De la nordique Leeds descendra ainsi la brasserie North. Venus d’Allemagne, Blech Brut et Fuerst Wiacek vous feront oublier les pils industrielles. Vous devrez absolument goûter les IPA de Basqueland, rois d’Espagne du houblon. Et oublier vos préjugés en vous risquant chez les Parisiens de Fauve.

3. Des bouteilles rarissimes

La fermentation spontanée a de beaux jours devant elle. Sur le palais des "beer geeks", elle détrône peut-être même l’IPA et ses innombrables déclinaisons. La technique à la base des vénérées gueuzes belges est désormais maîtrisée par de plus en plus de producteurs. Plusieurs bouteilles de ces raretés spontanées seront disponibles en nombre extra-limité au Swafff. Dont celles du Brussels Beer Project récemment lancé dans le game, et des très confidentielles Boerenerf Eylenbosch, Lovulum, De Mederie ou Pellicle Vergistingen. Pour ne fâcher personne, ces microcuvées seront débouchées pendant des créneaux de trois heures par brasserie. Où vous goûterez des assemblages de lambics, des cidres, des hydromels, des vins…, tous fruits en avant.

+ " Swafff, Brussels Craft Beer Fffestival ", ces samedi 11 et dimanche 12 juin 2022 de 11h à 20h à La Vallée, rue Adolphe Lavallée 39 à 1080 Molenbeek. Prévente : 22€ (7 jetons + un verre), 22€ aux portes (5 jetons + un verre)