Qui n’a pas déjà cherché un coup de main pour un déménagement, une ampoule à remplacer ou des petites courses à faire ? Plus besoin de chercher bien loin : désormais, une application vous permet d’entrer facilement en contact avec des personnes prêtes à vous dépanner. Nommée Assist, elle a pour mission d’offrir un mécanisme d’assistance à l’échelle locale, permettant à ses utilisateurs de s’entraider dans leurs divers besoins du quotidien.

À l’origine du projet, David Garcia, développeur d’applications. "L’idée m’est venue en observant dans mon quotidien de Bruxellois, au beau milieu de la situation dramatique que nous vivons actuellement, une sorte de regain d’intérêt de la part des gens pour celles et ceux qui vivent autour d’eux. Un élan de solidarité, de sympathie, parfois même simplement une découverte des personnes qui vivent dans leur entourage."

Lancée le 10 juin dernier, elle vous permet de créer une requête selon vos besoins. L’ensemble des utilisateurs situés dans votre zone géographique seront instantanément avertis de cette requête et pourront alors décider d’offrir, ou pas, leur assistance. À vous ensuite d’accepter l’offre qui vous convient le mieux. Une fenêtre de chat s’ouvre alors, vous permettant de discuter des modalités de l’assistance avec la personne choisie.

L'application est gratuite. Outre l’entraide, elle dispose aussi d’une fonctionnalité "annonces", opérationnelle uniquement à Bruxelles. "En cours de développement, j’ai poussé ma réflexion plus loin, jusqu’à imaginer Assist comme une sorte de point d’ancrage local. Un endroit qui viendrait somme toute connecter, lier un individu à son environnement de vie principal. Un outil qui viendrait un peu plus affirmer l’appartenance d’un individu à une communauté locale."

Concrètement, des organismes d’utilité publique, comme les maisons communales, écoles et bibliothèques pourront communiquer gratuitement avec les citoyens résidant dans leur localité, permettant à ces derniers de se tenir au courant de ce qui se passe dans leur quartier. "Ces annonces ne sont dès lors plus basées sur la localisation en temps réel de la personne mais bien sur son environnement de vie principal." David a déjà contacté toutes les communes bruxelloises. Certaines, comme Woluwe-Saint-Pierre, ont montré un intérêt à son projet.