Bruxelles

Un agenda des moments critiques a également été constitué.

Suite à l'attentat de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, la zone de police Bruxelles-Ouest avait organisé un dispositif de sécurité orienté vers les mosquées. Les zones Nord et Bruxelles-Ixelles avaient fait la même chose. Aujourd'hui, la bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean Catherine Moureaux a rencontré les responsables temporels et religieux du culte musulman.

"Il ressort de cette rencontre que la communication entre les représentants des mosquées et les policiers sera facilitée grâce une adresse e-mail unique de contact à la police", annonce l'élue socialiste dans un communiqué. "Une présence policière, fixe ou mobile selon les cas, sera prévue aux alentours des mosquées et devant l’école musulmane reconnue présentes sur le territoire. Les participants ont témoigné de leurs craintes et un agenda des moments critiques a été constitué."

Par ailleurs, une minute de silence a été observée dans les écoles communales ce lundi en mémoire des victimes de l'attentat de Christchurch. Un registre de condoléances a également été ouvert à la population dans la Maison communale de Molenbeek-Saint-Jean, rue du Comte de Flandre.