Un important projet immobilier dans l’avenue Tenreuken, à Watermael-Boitsfort, est actuellement soumis à enquête publique jusqu’au 3 mars. 

Le projet, porté par la société Confinimmo, prévoit la construction de cinq blocs de logements, représentant 62 appartements, qui s’implanteraient dans le parc Tenreuken, à la lisière de la forêt de Soignes.

"Le projet avait déjà été examiné lors d’une commission de concertation en février 2016 et un permis d’urbanisme avait été déposé par la société. Il prévoyait la construction de 82 appartements, mais la commune avait rendu un avis défavorable, a commenté Tristan Roberti (Ecolo), échevin de l’Urbanisme. La société a alors renoncé au projet et une nouvelle mouture a été présentée, avec un nombre moins important de logements."

Mais les riverains, situés principalement sur la commune d’Auderghem, voient ce projet d’un mauvais œil, en particulier à cause des nombreuses places de parking prévues. "Le nombre d’appartements prévus par la société a été revu à la baisse mais le projet actuel nous pose toujours problème, à cause des soucis de mobilité qu’il va engendrer, explique Jacqueline, qui habite le quartier depuis 45 ans. Nous ne sommes pas opposés à la construction de logements, mais craignons de voir un afflux de voitures dans ce quartier résidentiel très paisible."

En outre, le projet prévoit le déboisement de 301 arbres sur les 500 que compte le site, alors que ce dernier est enclavé entre trois stations Natura 2000. C’est donc un milieu particulier en vertu de son caractère écologique mais également paysager. En effet, la vallée de la Woluwe toute proche accueille différentes espèces protégées dont des chauves-souris qui migrent depuis la forêt de Soignes. "Au niveau de la faune, ils ont pensé aux batraciens et chiroptères avec 10 nichoirs prévus, par contre rien pour les petits mammifères qui feront face à un bloc de plus de 200 mètres de long qui les empêchera d’aller de la rue vers le dessus du terrain", a commenté Sébastien Wanlin, riverain qui a assisté à la réunion d’information qui s’est déroulée mercredi dernier.

À l’issue de l’enquête publique, une nouvelle commission de concertation sera organisée à la fin du mois de mars.