Nous rencontrons Kelly et Yannick accompagnés de la conseillère communale Françoise Carlier (MR) sur les berges de “l'étang moyen” qui devrait accueillir les nageurs. “Pourquoi vouloir toujours empiéter sur la nature ?” s'interroge sur l'élue Anderlechtoise. “On n’est pas contre un aménagement, une amélioration. Mais on veut garder cette zone calme, il y a déjà assez de piscines à Anderlecht" ajoute Kelly.

Des citoyens qui manquent de visibilité.

Fière de nous faire visiter le parc, Yannick déplore un manque d’information : “On apprend les nouvelles parfois contradictoires dans les médias [...] va-t'il y avoir un parc d’activités ou pas ? ”

Un autre aspect inquiète les riverains : la mobilité. Un seul tram arrive jusqu’au parc. “Les gens viendront en voiture et il n’y a pas de parking.”

Interrogé par Kelly lors du conseil communal de ce jeudi, l’échevin au développement durable Allan Neuzy explique que l’étang en question est “un étang en souffrance avec du botulisme” qui a causé des dommages sur la faune et que l’aménagement permettra à l’eau d’y être “la plus claire de Bruxelles.”

© Bernard Demoulin

Un projet encore à ses balbutiements

Martin Ohse, chef de service au département de Bruxelles environnement, se veut rassurant sur l’aspect biodiversité. L’étude de faisabilité qui s’est terminée en novembre a permis à Bruxelles environnement d’adapter sa copie. “La butte où nous voulions faire une sorte de petite parc aventure s’est avérée être riche en biodiversité donc nous regardons plutôt les moyens de préserver cet espace. Nous allons également utiliser la phytoépuration ( épuration par les plantes et le sable, NdlR) pour traiter l’eau de baignade. C’est pour cela que nous voulons limiter à 225 le nombre de personnes dans l’étang.” Bruxelles Environnement veut également creuser l’étang : “La profondeur favorise une bonne qualité de l’eau. Les berges en béton seront également végétalisées.”

L’étangs moyen, première phase d’un plan bien plus large

© Google Maps

Le dépôt des permis d'urbanisme et d’environnement pour l'étang moyen (au centre sur la carte) et pour ses alentours est prévu pour juin 2022 selon Martin Ohse. “Au préalable, nous devons réaliser une étude d'incidences notamment sur la mobilité et sur l’environnement.”

Bruxelles Environnement souhaite prendre en charge l’exploitation de tout le parc de Neerpede pour harmoniser ses 40 hectares. L’espace baignade de l’étang moyen, prévu pour 2024, n’est donc qu’une première étape.