Une situation qui pose question et qui requiert "un dialogue avec les acteurs publics bruxellois actifs dans la promotion des exportations", estime la chambre du commerce bruxelloise Beci.

En Belgique, quelque 412.000 CO ont été délivrés en 2019. Avec 6.961 CO sur le premier semestre 2020, Bruxelles ne représente plus que 3,50% des exportations liées à des CO, contre 5,3% en 2017, s'étonne Beci. Aujourd'hui, les CO sont principalement émis depuis la Flandre (84,8%), suivis de la Wallonie (11,7%).

Les délocalisations d'entreprises vers les Régions voisines, voire d'autres pays limitrophes où le climat d'entreprise est plus attractif, et la poursuite de la tertiarisation de l'économie bruxelloise peuvent expliquer cette baisse, selon Beci.

"Face à ce constat, j'en appelle à un dialogue avec les acteurs publics bruxellois actifs dans la promotion des exportations. Cette promotion de nos biens et services est indispensable pour notre santé économique et sociale d'aujourd'hui et de demain", a expliqué Olivier Willocx, administrateur délégué de Beci.

Le certificat d'origine atteste de l'origine d'un produit, il porte sur une marchandise exportée en dehors de l'Union européenne, pas sur un service. Or, Bruxelles est essentiellement une économie de services.