Cette nouvelle mesure sera d'application dès ce jeudi 8 octobre pour une durée d'un mois. "La situation est extrêmement complexe et tendue à Bruxelles, cela nécessitait de prendre des mesures supplémentaires à celles décidées par le fédéral. Nous souhaitions toutefois nous inscrire dans une logique cohérente, c'est pourquoi ces nouvelles mesures seront d'application durant un mois", a indiqué le ministre-Président de la Région bruxelloise.

Ce mercredi, Bruxelles comptabilise une incidence de 502 cas positifs pour 100 000 habitants. La majorité des contaminations interviennent au sein de la cellule familiale, a expliqué Rudi Vervoort (PS), précisant qu'une personne testée sur sept est actuellement positive.

La situation épidémiologique actuelle met sous pression le réseau hospitalier. "Aujourd'hui, la capacité de base des soins intensifs est atteinte à Bruxelles, où 15% des lits sont occupés. Deux hôpitaux ont même dépassé les 25%. La situation n'est pas comparable à celle de mars en terme de chiffres mais on sait que si la situation continue de s'aggraver, l'ensemble du système de soins sera déséquilibré. C'est ce que nous voulons éviter."


Consommation d'alcool interdite, les restos peuvent rester ouverts

Outre les bars et les cafés, les clubs de sports amateurs devront fermer leur buvette et ne pourront plus accueillir de public dans leurs salles fermées. La consommation d'alcool dans l'espace public est également interdite sur tout le territoire régional. Enfin, les salles de fêtes devront aussi fermer leurs portes. "On remarque que certaines personnes continuent à organiser des mariages et des fêtes dans des salles fermées. Au vu de la situation actuelle, ce n'est plus possible", explique le ministre de la Santé Alain Maron (Ecolo).

Les restaurants, eux, pourront rester ouverts. "Le baromètre ne prévoit pas la fermeture des restaurants, rappelle Rudi Vervoort. Les règles y sont mieux respectées, notammant parce qu'on y a une autre forme de consommation que dans les bars, il n'y a pas de mélange de tables."

Deux mesures sont prolongées d'un mois : l'interdiction de la consommation alimentaire sur les marchés et la fermeture à 22h des librairies comportant une salle de jeux et de tout autre commerce vendant des boissons ou des aliments. 

La Région a par ailleurs assuré qu'elle continuerait à ouvrir des centres de tests dans la capitale. En ce qui concerne l'enseignement supérieur, une réunion est prévue demain avec les acteurs du secteur.