Les piles et batteries contiennent des matériaux rares tels que le cobalt, le nickel et le fer, dont l’extraction peut poser des difficultés tant sur le plan humain qu’environnemental.

Bien qu’une batterie ou une pile soit usagée, ces matériaux restent utilisables une fois recyclés. C’est pourquoi, il est important que les consommateurs rapportent leurs piles et batteries usagées à un point de collecte Bebat“, précise l’organisme responsable de la collecte, du tri et du recyclage des piles et batteries. “Plus les matières premières peuvent être réutilisées grâce au recyclage, moins celles-ci sont extraites directement de la nature“, ajoute-t-il.

En 2020, malgré le contexte de la pandémie, pas moins de 3.357 tonnes de piles et batteries usagées ont été collectées en Belgique, un nombre en légère diminution de 7% par rapport à l’année précédente en raison de la crise sanitaire et de la fermeture temporaire de certains points de collecte.

Plus de 90 tonnes de fer récupérées

À Bruxelles, deux tonnes de cobalt et 91 tonnes de fer ont pu être récupérées grâce aux piles et batteries rapportées. “Ces matières premières polyvalentes peuvent être utilisées pour fabriquer, entre autres, de nouvelles batteries de smartphones, des vélos électriques ou des montures de lunettes“, ajoute Bebat.

Ces dernières années, nous avons déjà pu récupérer une énorme quantité de matières premières. Mais nous voulons faire encore mieux. Toute personne qui participe à la collecte des piles usagées contribue à l’économie circulaire et à un avenir plus durable“, embraye Bruxelles Environnement.

La campagne “Des piles et batteries usagées ? Attrapez-les toutes” se déroule du 1er au 31 octobre 2021 et sera visible dans la rue, à la radio et à la télévision.