De l'extérieur, cela reste assez confidentiel. "Lorsque que l'antenne est ouverte, la porte reste ouverte et on met le drapeau de la commune devant", précise Sophie Bastiaens, responsable du service prévention et initiatrice du projet. Cette antenne est un pôle de service public ouvert dans la Cité Moderne, rue gérance depuis mi mai. "Pour l'instant ce sont surtout des permanences du service prévention, de Comensia (société des logements sociaux, NDLR), de la police locale. Il y a plusieurs services de médiations proposées comme la médiation scolaire ou la médiation de conflits". Depuis mai, les permanences se relaient tous les jours. Un calendrier est fixé et disponible dans l'antenne. "A terme, l'idée est de faire fonctionner au maximum cette antenne", précise Sophie Bastiaens.

Le Centre public d'action sociale (CPAS) de Berchem organise également une série d'ateliers, ainsi que l'école des devoirs, dans les locaux tout neufs. Plus tard, une borne digitale sera installée. Les habitants pourront à l'aide de leur carte d'identité sortir leur documents. "Dans ce quartier, au niveau service public, il n'y avait rien. C'est un lieu où les gens du quartier pourront aussi se rencontrer".

"Notre objectif est de proposer un service de proximité, précise le bourgmestre Christian Lamouline (CDH). Avec cette antenne décentralisée, nous rapprochons les services communaux des habitants du quartier". Ce quartier défavorisé fait l'objet depuis quelques mois d'un contrat quartier durable. L'antenne sera également utilisée comme point d'informations sur la progression du contrat de quartier. Le bourgmestre envisage de créer la même antenne décentralisée sur le site des logements sociaux à Hunderenveld.