Les vivres sont stockés dans un local mis à disposition par le club de minifoot Anneessens 25.

En ces temps de confinement, la solidarité continue à s'organiser. Du côté de Bruxelles, Bilal El Fanis, Mohamed Boufrira et Hamza Tahiri ont retroussé leurs manches pour collecter et distribuer de la nourriture aux personnes dans le besoin.

"Nous sommes jeunes et nous avons décidé de mettre notre temps libre à profit des personnes qui sont dans le besoin", explique Bilal. "L'idée nous est venue en voyant une personne sans-abri dormir à côté de chez un ami. A partir de là, on a décidé de faire un appel à la générosité des personnes sur les réseaux sociaux afin de collecter de la nourriture. L'objectif est de la distribuer à toutes les personnes qui sont dans le besoin, sans aucune distinction."

Concrètement, les personnes qui le souhaitent peuvent faire un don d'argent et les jeunes se chargent ensuite d'acheter la nourriture qui est stockée dans un local mis à disposition par la direction du club de mini-foot Anneessens 25, situé dans la rue de Nancy à Bruxelles-Ville. C'est là que les colis sont assemblés, triés et prêts à être distribués en fonction de la demande. Ensuite, des personnes qui se sont portées volontaires partent distribuer les colis aux bénéficiaires. Pour le moment, quelque 15 personnes collaborent au projet.

"Nous achetons des denrées non-périssables comme du riz, du lait, de la sauce tomate, du thon, des pommes de terre, des pâtes, de la confiture, des huiles, des gaufres et frangipanes, des bouteilles d'eau, etc.", poursuit Bilal. "Lorsque les colis sont distribués, nous prenons évidemment toutes les mesures de distanciation sociale qui sont préconisées et nous portons des gants. Les colis sont déposés devant la porte et les familles les récupèrent sans qu'il n'y ait eu aucun contact direct."

© Bauweraerts

L'équipe est bien rodée et chaque membre à sa tâche plus ou moins spécifique. "Je m'occupe de l'aspect logistique et administratif. Je prends note des adresses des personnes dans le besoin et centralise le tout. Hamza s'occupe de la comptabilité et Mohamed est polyvalent", poursuit Bilal.

Jusqu'à présent, une somme de 500 euros a déjà été récoltée en deux jours. 22 colis ont été distribués lundi et 50 ce mardi. Bien que la zone de couverture soit limitée aux 19 communes bruxelloises, sept colis ont toutefois été distribués du côté de Wavre.

Les trois acolytes comptent bien poursuivre ce projet durant tout le confinement. Une fois que "la vie normale" reprendra son cours, les restes de nourriture et d'argent seront reversés à des associations.

Afin de sensibiliser à leur belle initiative, les jeunes ont réalisé une vidéo dans laquelle on voit notamment un colis distribué à une personne sans-abri occupée à dormir. "Nous sommes tous dans la même situation et il faut se serrer les coudes pour tenir le coup durant cette période pénible", conclut Bilal.