Pendant ces vacances de printemps, le service d’accompagnement au métier d’étudiant (Same) de la Haute Ecole Francisco Ferrer encadre un blocus pour permettre aux étudiants de réviser dans un cadre propice aux études.

Le Same propose un encadrement de révison de luxe. Il met à disposition des étudiants un local pour une étude silencieuse où les temps de concentration sont entrecoupés par des temps de pauses bien définis, des ordinateurs et une connexion internet pour réaliser les travaux individuellement.

Un certain nombre d'encadrants sont également présents pour aider les étudiants. Un psychopédagogue est disponible pour soutenir les méthodes de travail et des tuteurs (étudiants de 2 ème et 3ème de la HEFF) sont mobilisés pour accompagner certaines matières. Pour les mathématiques et les langues (français, anglais et néerlandais), deux enseignants sont à disposition des étudiants.

Pour finir, des séances de brain gym (comprendre gym du cerveau) facultatives de 30 minutes qui permettent de travailler sur la concentration et d’aider à mieux gérer le stress sont également proposées.

Covid oblige, toutes les précautions sont prises pour respecter les mesures sanitaires comme le nombre de participants par salle, l'ouverture des fenêtres, les feuilles de tracing dans chaque local et la désinfection des postes de travail avant et après l’étude.

"Il est important pour l’étudiant de maintenir des relations avec un représentant physique de l’institution (qu’il soit enseignant, psychopédagogue ou assistant social), explique Fatima Jalab, psychopédagogue au Same. Cela permet de renforcer le sentiment d’appartenance de l’étudiant avec son école et de le reconnecter à celle-ci. Les connexions entre les étudiants sont également encouragées afin qu’ils puissent se soutenir les uns les autres et rester motivés/engagés".

Le Same est le service qui coordonne toutes les activités en matière de promotion de la réussite et d’orientation. Deux fois par an, il organise des blocus encadrés en Avril et en Juin afin de proposer un environnement d’étude privilégié aux étudiants.

"Les élèves sont forts livrés à eux-mêmes depuis le début de la pandémie, déclare Faouzia Hariche, échevine de l’Instruction Publique. Dans une optique d’accrochage scolaire, maintenir des repères est primordial. C’est pourquoi, les blocus de l’enseignement supérieur sont essentiels car ils permettent de préparer au mieux les étudiants en les mettant dans de bonnes conditions d’apprentissage. Le soutien à la réussite fait partie de nos priorités depuis longtemps mais avec la crise sanitaire, la lutte contre le décrochage et l’échec scolaire est Le mardi 13 Avril 2021 devenue notre cheval de bataille principal. Nous veillons constamment à assurer un soutien permanent aux élèves en difficulté via une remédiation rapide mais aussi à renforcer les différents projets de soutien dispensés par des pédagogues à l’intérieur et à l’extérieur des écoles de la Ville de Bruxelles".