"L’urgence climatique n’est plus à prouver", rappelle Geoffrey Van Hecke, chef de groupe Open MR à Berchem Sainte-Agathe. "Le développement durable représente régulièrement une opportunité de gagner en qualité de vie. Ce sont des gains pour notre santé, esthétiques et économiques. La végétalisation des zones urbaines semble être l’une de ces "solutions miracles", offrant tous ces gains à la fois". Concrètement, le conseiller communal de l'opposition souhaite une couverture végétale sur le plus grand nombre de bâtiments, tant publics que privés, possible. Et pour commencer il la souhaite à Berchem.

Considèrant que "ces murs végétaux sont pratiques pour lutter contre les îlots de chaleur, pour rafraichir et purifier l’air des villes", l'élu libéral a demandé au collège échevinal de Berchem, une végétalisation rapide des bâtiments communaux afin de montrer l'exemple et également une réduction du précompte immobilier, doublée d'un subside, pour les propriétaires qui acceptaient de végétaliser leur toit ou leur façade. "Les bâtiments végétalisés peuvent significativement baisser notre empreinte carbone sans devoir changer nos habitudes", conclut l'élu libéral.