Les organisateurs ont annoncé dimanche avoir pris cette décision face à ce qu'ils qualifient de "montagnes russes décisionnelles" dans la gestion de la pandémie. Même si la série de spectacles et la soirée de gala n'étaient prévus que dans plusieurs mois, "on ne peut pas se permettre de bloquer les artistes" ni d'"engager les frais" des campagnes de communication qui devaient commencer, sans certitude quant aux conditions futures, a expliqué dimanche le directeur du festival, Mourad Maimouni, à l'agence Belga.

Le festival devait avoir lieu du mardi 22 au samedi 26 mars et attendait plus de 5.000 spectateurs.