Au terme d’un match tendu Suisse-Espagne, les Diables montent enfin sur le terrain pour affronter la Squadra. Le parvis est sur le qui-vive, entre Belges et Italiens, la foule est presque mixte.

Dès les premières images des Diables, l’euphorie monte. Après les deux premiers goals pour l’italie, le silence se fait sentir sur la place. Aucun supporter n’ouvre la bouche. Un penalty sauve notre honneur fin de première mi-temps, parfaitement rentré par Lukaku. Le parvis se réveille enfin. “On a les boules mais on a l’espoir”, dit Marie-Sophie.

Les klaxons résonnent encore quand la seconde mi-temps commence. Malgré tout, l’ambiance est au rendez-vous. La deuxième mi-temps ne sera pas glorieuse pour les joueurs belges.

Au comble d’un antijeu digne de la commedia dell’arte sur les dix dernières minutes, la Belgique s’incline face à l’Italie. Mais que les supporters se consolent… la coupe du monde n’est pas loin et les hommes de Roberto reviendront en force. “C’est dommage pour les Belges mais on fait la fête !” s’exclame Giovani sur le parvis. Un semblant d’amertume mais les fumigènes enflamment la place. On sent pourtant que l’ambiance ne serait pas pareille si les Diables l’avaient emporté.

Bruxelles accueille pourtant des heureux ce soir en ses lieux.