La nouvelle fait déjà grimacer : les Bruxellois vont voir leur facture d’eau augmenter dès l’année prochaine !

Ce mardi, le conseil d’administration de Brugel (régulateur bruxellois), vient en effet d’accepter la proposition tarifaire de Vivaqua qui prévoit l’augmentation des tarifs de 15 %.

Cette augmentation correspond au rattrapage des indexations non obtenues de 2014 à 2019”, assure l’intercommunale dans un communiqué. Depuis 2014, seules deux indexations ont en effet eu lieu : en 2020 et 2021. En 2020, la dette de Vivaqua s’élevait d’ailleurs à 877 millions. “Les recettes de l’entreprise ne couvrent donc pas ses coûts. Le prix de l’eau à Bruxelles est par ailleurs de loin le moins cher du pays”, assure Vivaqua. Selon les estimations de l’intercommunale, la facture d’un ménage de deux personnes pour 35 m³/personne/an est de 260€ par an à Bruxelles, contre environ 400€ à Gand et Liège.

Des exemples concrets

Voici quelques exemples fournis par Vivaqua pour illustrer cette hausse dès 2022. Une personne isolée avec consommation moyenne (35 m³) verra passer sa facture annuelle de 164€ (tarifs 2021) à 199€ (tarifs 2022). Augmentation également pour un ménage de deux personnes avec une consommation identique : la facture annuelle passera de 260€ à 299€. Idem pour un ménage, qui verra sa facture augmenter de 495€ à 570€.

Cette hausse de 15 % en 2022 sera d’ailleurs accompagnée d’une indexation jusque fin 2026.

Des mesures sociales

Des mesures sociales sont cependant prévues pour compenser la hausse. Un quart des ménages bruxellois avec des difficultés de paiement pourront en effet bénéficier d’une intervention octroyée par le gouvernement bruxellois.

Le montant soustrait à la facture de ces ménages n’est pas encore connu. Mais la porte-parole de Vivaqua, Saar Vanderplaetsen, précise que ce sera un montant forfaitaire et calculé en fonction du nombre de personnes dans le ménage et que les personnes concernées seront celles qui reçoivent une intervention majorée en soins de santé.

Notons aussi que la tarification “progressive” (augmentation progressive du prix du mètre cube) va être remplacée par une tarification “linéaire”, avec un prix unique au mètre cube. De même, e délai avant l’interruption de livraison d’eau passera à 72 heures (contre 48 aujourd’hui), et le délai de paiement sera de son côté doublé (30 jours calendrier à la place de 15).