Sécurité, circulation des fêtards, qualité du son : rien n'a été laissé au hasard pour la rave party organisée ce samedi, qui est déjà sold-out.

Ce samedi, le Fuse organise, en collaboration avec la Région bruxelloise, une rave party dans le tunnel Porte de Hal, fraîchement rénové.

Un événement qui rencontre un succès fou puisqu'en seulement quelques heures, la soirée était soldout. "A 20 h 30 ce mardi, les 2 000 préventes étaient écoulées", explique Andy Walravens, responsable opérationnel du Fuse. "C'est un événement très spécial car il s'organise dans un tunnel bien connu des Bruxellois. La dernière fois qu'un événement similaire a été organisé, c'était en 2015. Une Play Label organisée lors du dimanche sans voiture, dans le tunnel de Porte de Namur. De plus, le Fuse est considéré comme le temple de la musique techno en Belgique, et le prix d'entrée à la soirée n'est que de 5 euros, ce qui est très peu pour une soirée de ce genre. Tous ces éléments ont suscité un engouement énorme de la part de nos clients."

Mais une soirée dans un tunnel ne s'organise pas comme une soirée traditionnelle. Rien n'a été laissé au hasard par les organisateurs, notamment en matière de sécurité. "Les normes sont très strictes. Nous avons eu plusieurs réunions organisées avec les inspecteurs de police et les pompiers. La sécurité de nos clients est la priorité numéro une. Il y a assez de portes de secours dans le tunnel et tout a été calculé au mètre carré. En cas d'urgence, nous sommes prêts à évacuer le tunnel en seulement une minute", affirme Andy. "On est prêt à accueillir les 2 000 clients qui ont acheté leur prévente et nous allons passer une soirée inoubliable !"

Concrètement, les fêtards danseront à même le bitume... "C'est effectivement une mise en place très spéciale. La soirée se déroulera sur la bande de circulation lorsqu'on vient de la gare du Midi en direction du rond-point Louise, avec l'entrée du côté de la gare du Midi. Un premier contrôle de sécurité est organisé avant d'entrer dans le tunnel, pour vérifier les sacs à dos, mais également vérifier que nos clients ne transportent pas de bombes de peinture pour faire des graffiti et vandaliser le tunnel fraîchement rénové", explique Andy.

Une fois ce premier barrage passé, les clients peuvent laisser leurs affaires dans un casier. "Les lockers sont plus efficaces que d'organiser des vestiaires. Cela permet de fluidifier la circulation des fêtards pour éviter la formation de files", conclut Andy. Les clients empruntent ensuite une zone de passage où se trouvent les toilettes, avant d'arriver aux emplacements des bars. C'est juste après que se trouve le dancefloor. "Au niveau du son et des lumières, aussi, nous avons pensé à tout. Ce n'est pas parce qu'on est dans un tunnel que la qualité sera moindre."



Par ailleurs, la soirée se prolongera pour les plus téméraires dès 5h du matin dans la salle principale du Fuse, dans le quartier des Marolles.