Bruxelles-Propreté prévoit d’installer sept conteneurs en septembre prochain, notamment à Molenbeek et Anderlecht.

Alors que le nombre de bulles à verre et à vêtements enterrées ne cesse de croître en Région bruxelloise, les conteneurs à déchets viendront bientôt rejoindre le mouvement. En effet, l’Agence Bruxelles-Propreté (ABP) prévoit d’installer sept conteneurs de ce type dans plusieurs communes bruxelloises en septembre prochain.

"Pour l’instant, l’ABP a répondu positivement à sept demandes correspondant à sept localisations différentes", indique la secrétaire d’État bruxelloise à la Propreté Fadila Laanan (PS). Ceux-ci verront le jour à Anderlecht, dans le nouveau quartier Erasmus Garden ainsi qu’au sein des projets Citycampus près du Ceria et Compas à Cureghem, mais aussi à Molenbeek avec un conteneur installé à proximité de la tour Brunfaut.

Enfin, du côté de Bruxelles-Ville, trois sites bénéficieront de cette installation: le quartier durable Tivoli, le nouveau site de Tour&Taxis et le foyer bruxellois Brigittines-Visitandines dans les Marolles.

Ces demandes concernent majoritairement de nouvelles constructions et cela s’explique par la nature particulière du sous-sol bruxellois. "L’implantation de telles infrastructures est compliquée en raison de la présence de nombreux impétrants dans le sous-sol: canalisations d’eau et de gaz, câblage électrique, réseau câblé de télédistribution, etc. Actuellement, les demandes d’implantation sont analysées au cas par cas", précise Fadila Laanan.

Pour l’analyse du projet, plusieurs critères sont pris en compte comme l’année de construction du bâtiment, la nature de celui-ci (immeubles ou logements sociaux), le nombre d’habitants, l’accessibilité des points d’apports envisagés et la localisation du site au sein de la Région.

Une fois le conteneur installé dans un nouveau quartier ou au pied d’un immeuble de logements, l’ancien type de collecte sera abandonné au profit de la collecte de ces conteneurs. Contrairement aux bulles à verre et à vêtements, ces conteneurs ne devraient pas diminuer les dépôts clandestins avoisinants. "Les bulles à verre enterrées sont installées là où il existait déjà des bulles à verre en surface et donc l’enfouissement a permis d’améliorer la situation. Mais ici, les conteneurs seront installés là où il n’y a pas de collecte préalable", souligne le cabinet de la secrétaire d’État.

Quant au financement des conteneurs et de leur installation, celui-ci sera pris en charge par le demandeur.