Ce samedi, la ministre de l’Environnement, Céline Fremault (CDH), et Bruxelles Environnement se sont unis pour organiser une action de sensibilisation.

Le 1er septembre, les distributions des sacs de caisse à usage unique seront interdites dans les magasins à Bruxelles. Ce samedi, la ministre bruxelloise de l’Environnement, Céline Fremault (CDH), et Bruxelles Environnement se sont unis pour organiser une action de sensibilisation. Ils ont décidé de profiter du lancement de la saison des soldes dans la rue Neuve pour conscientiser les citoyens à leur consommation de plastique.

L’idée était d’échanger leurs sacs en plastique reçus durant leurs courses contre des sacs en tissu, distribués gratuitement. Et les passants se prêtent volontiers au jeu. Malgré le temps pluvieux, ils transfèrent presque tous le contenu de leur sac dans le nouveau, en tissu. "C’est vrai que d’habitude, j’ai toujours un sac en tissu sur moi pour faire mes courses, mais aujourd’hui je l’ai oublié", raconte Mélanie. "Une solution serait d’en avoir toujours un dans chaque sac", rajoute Zoé. Les passants sont tous du même avis. D’après eux, l’initiative est utile et bien menée. "Moi j’utilise toujours mes sacs plastiques jusqu’au bout. Je leur donne deux ou trois vies, mais au final ils finissent toujours à la poubelle", explique Marie.

Au total, ce sont 1.000 sacs qui ont été distribués en quelques heures. Les sacs plastiques récupérés en échange ont été accrochés sur un arbre en bois qui "est le symbole du respect que l’on doit avoir pour la nature", précise la ministre. Ils seront réutilisés lors d’autres actions. En septembre, les magasins ne pourront plus distribuer de sacs en plastique et les acteurs politiques bruxellois essaient d’opérer la transition le plus en douceur possible.

Le but de la manœuvre lors de cette journée est de sensibiliser les Bruxellois à adopter un autre type de comportement. "Un exemple parlant, c’est qu’en 2050, on estime qu’il y aura plus de sacs en plastique que de poissons dans les mers. Il faut que les choses changent", raconte Céline Fremault. Le résultat de cette journée de sensibilisation a été plutôt positif pour les bénévoles qui ont passé la journée à distribuer les sacs réutilisables. "Les gens sont vraiment réceptifs, c’est étonnant", raconte Anne.

La journée s’inscrit dans une grande campagne de sensibilisation commencée il y a plusieurs mois au sujet de la suppression des sacs en plastique. Campagne menée aussi bien du côté des commerçants que du côté des consommateurs. Près de 25.000 magasins ont déjà pu bénéficier des outils de Bruxelles Environnement pour sensibiliser vendeurs comme acheteurs. En août, des spots radio seront diffusés pour toucher le plus grand nombre possible de citoyens.

Le processus de suppression des sacs en plastique touche tous les types de commerces comme les épiceries, les night-shops, l’alimentation générale, les grandes surfaces, les échoppes de marchés, les plats à emporter, les poissonneries et les boucheries. La transition se déroulera en plusieurs phases. D’abord l’abolition des sacs à usage unique aux caisses des magasins, le 1er septembre 2017. Les commerçants auront le temps d’écouler leurs stocks mais ne pourront plus en commander des nouveaux. La suppression se passera en douceur, jusqu’au 1er septembre 2018, date à laquelle seront éliminés les sacs plus fins comme ceux pour les fruits et légumes.