Accident de Rhode-Saint-Genèse : "Encore une fois, l’envoi des secours a été chaotique", déplore Jodogne

La centrale de Louvain a fait appel à des secours plus éloignés du lieu de l’intervention (Brabant Wallon, 11 km) alors que des secours beaucoup plus proches, ceux de Bruxelles (5 km), étaient disponibles.

A. F.
Accident de Rhode-Saint-Genèse : "Encore une fois, l’envoi des secours a été chaotique", déplore Jodogne
©DR

La centrale de Louvain a fait appel à des secours plus éloignés du lieu de l’intervention (Brabant Wallon, 11 km) alors que des secours beaucoup plus proches, ceux de Bruxelles (5 km), étaient disponibles.

Cécile Jodogne (Défi), secrétaire d’Etat bruxelloise en charge du SIAMU, ne cache pas son étonnement quant à la gestion des secours lors de l’accident survenu samedi dernier à Rhode-Saint-Genèse. Pour rappel, deux adolescentes de 15 et 18 ans ont perdu la vie après un violent accident de voiture survenu sur la chaussée de Waterloo.

"Il ressort des éléments actuels que le principe de l’aide adéquate la plus rapide n’a pas été respecté étant donné que le poste des pompiers de Bruxelles de Chênaie était le plus proche, avec des moyens en aide médicale urgente et en désincarcération disponible au poste", explique Cécile Jodogne. "La centrale 100 de Louvain a fait appel à des secours plus éloignés du lieu de l’intervention (Brabant Wallon 11 Km) alors que des secours beaucoup plus proches, ceux de Bruxelles (5 Km), étaient disponibles !"

Des faits qui rappellent malheureusement le même problème de gestion des secours qu’au moment des attentats du 22 mars. "Aujourd’hui, les mêmes problèmes de gestion par cette même centrale 100 de Louvain surviennent 3 ans plus tard. C'est inacceptable," s’indigne la secrétaire d’Etat. "Il est temps que les leçons soient tirées."



Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be