Koekelberg adapte sa mobilité au confinement

Le 20 km/h sera de mise dans le quartier Stepman, densément peuplé.

S.E.M
Koekelberg adapte sa mobilité au confinement
©D.R.

Le 20 km/h sera de mise dans le quartier Stepman, densément peuplé.

Respecter la distanciation sociale en milieu urbain n'est pas toujours évident. Comme d'autres communes bruxelloises, Koekelberg adopte des mesures pour permettre à ses usagers piétons et cyclistes de se déplacer en toute sécurité aussi longtemps que la distanciation sociale obligatoire reste en vigueur.

En cas de reprise progressive des cours, des espaces supplémentaires seront réservés aux entrées des écoles. La rue des Tisserands, où se trouve l'école Swartenbroeks, sera ainsi fermée à la circulation, sauf pour les fournisseurs. A proximité de l'école Unesco, l'avenue du Château sera fermée au moins jusqu'à la fin juin et la rue Vande Sande, à proximité de l'école Comenius, assurera une zone piétonne avec des installations empêchant la circulation. Pour les autres écoles, les gardiens de la paix du service de prévention y maintiendront leur présence en cas de réouverture.

Dans le quartier Stepman densément peuplé, les piétons pourront utiliser toute la largeur de la rue pour se déplacer à distance raisonnable. La circulation automobile y restera possible mais à une vitesse de 20 kilomètres à l'heure. Enfin, la sécurité routière restera un point d’attention, par le placement de lidars dans les voiries où des dépassements des vitesses autorisées auront été constatés par le service de prévention ces derniers mois.

"Nous sommes très heureux du soutien de la Région bruxelloise. Cela nous donne les moyens de prendre rapidement les mesures nécessaires pour permettre aux habitants de s'écarter de 1,5 m. En créant un espace sûr dans nos rues, nous espérons motiver nos résidents et étudiants à se déplacer activement et à une distance sûre les uns des autres", explique l'échevine de la Mobilité Marie Bijnens (Ecolo).

"Bruxelles traverse une période difficile, mais elle montre sa résilience et l'incroyable créativité des Bruxellois. Partout dans la Région, les habitants vont pouvoir prendre l’air et circuler en toute sécurité. C'est un fantastique mouvement qui est en train de se mettre en place. Et nous sommes heureux de rendre cela possible avec la commune de Koekelberg", conclut la ministre régionale de la Mobilité Elke Van Den Brandt (Groen).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be