Les vélos partagés Billy Bike roulent deux fois plus depuis le confinement

Une tendance qui s'explique par une crainte des transports publics, ainsi qu'une pression automobile fortement réduite.

A. F.
Les vélos partagés Billy Bike roulent deux fois plus depuis le confinement
©dr

Une tendance qui s'explique par une crainte des transports publics, ainsi qu'une pression automobile fortement réduite.

La société Bruxelloise Billy Bike a enregistré un doublement de l’utilisation de ses vélos depuis le 18 mars. Ceci malgré une diminution de 75% des déplacements dans la Région Bruxelloise.

Au lendemain de l'annonce des mesures de confinement, la plateforme bruxelloise de vélos électriques partagés Billy Bike avait pris la décision de continuer à mettre ses vélos à disposition dans les rues de Bruxelles. “Un pari risqué!”, explique Pierre de Schaetzen, CEO de Billy. “Même nos concurrents avaient préféré fermer boutique. Mais nous sentions qu’on avait un rôle important à jouer dans cette crise.”

Plus d'un mois après l'entrée en vigueur du confinement, Billy Bike a ainsi observé deux fois plus d’inscriptions depuis le début de la période de confinement, qui se sont traduites dans un dédoublement de l’utilisation de ses vélos, et ce malgré une diminution de 75 % des déplacements dans la capitale. 

L’entreprise explique cette nouvelle vague d’engouement par une crainte des transports publics, ainsi qu’une pression automobile fortement réduite dans les rues de la capitale. “En journée, il y a une concentration des locations autour des hôpitaux et des supermarchés. En soirée et le weekend, ce sont plutôt des longues balades dans la Forêt de Soignes ou le long du Canal, souvent à deux.”

“Nous nous attendons à ce que cette tendance continue dans les prochains mois. Le vélo sera le moyen de transport à privilégier lors du déconfinement. Et Billy permettra aux Bruxellois qui ne possèdent pas de vélo d’éviter l’utilisation de leur voiture ou des transports en commun", précise Pierre de Schaetzen.  "Cette tendance se verra davantage renforcée par les mesures spéciales prises par le gouvernement Bruxellois, comme l'introduction de multiples zones 20 km/h, l’installation de nouvelles pistes cyclables, ou encore l’appel de la Ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt, à ceux qui ont l’opportunité de se déplacer à vélo, d’aider à désengorger les transports en commun et limiter le trafic automobile."


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be