Piétonnisation de la place van Meenen : "On n’imaginerait plus le Parvis ou la Grand-Place avec des voitures"

La majorité entend piétonniser la place Maurice van Meenen, en face de la maison communale de Saint-Gilles. Mais le ton change selon les partenaires de la coalition.

Ro.Ma.
Piétonnisation de la place van Meenen : "On n’imaginerait plus le Parvis ou la Grand-Place avec des voitures"
©DEMOULIN BERNARD

Située juste en face de l'emblématique hôtel de ville de Saint-Gilles, la place Maurice van Meenen est aujourd'hui un vaste parking, mais est appelée à devenir dans le futur une esplanade piétonne. "La place Maurice van Meenen va être libérée des voitures. Mais ce n'est pas tout : on va entièrement réaménager la place", se réjouit la première échevine Catherine Morenville (Écolo), qui considère ce dossier comme "un projet phare" de la majorité, "et du groupe Ecolo-Groen".

Mais la procédure est cela dit encore longue : appel à candidatures, choix des projets, participation citoyenne, demande de permis… "Les travaux en soi devraient débuter en 2023. Les projets d'espace public prennent énormément de temps, c'est assez frustrant".

La délicate question du stationnement

À l'heure actuelle, le projet n'en est qu'à ses balbutiements et est encore appelé à évoluer. Bourgmestre de Saint-Gilles depuis 1985, Charles Picqué (PS) a une vue sur cette place depuis bientôt quarante ans et se montre assez prudent quant au bannissement des voitures. Le socialiste évoque "plusieurs propositions", avec même un "maintien partiel du stationnement". "Ce n'est pas un débat facile et il est prématuré d'en parler. Mais il faut trouver un compromis entre la libération de l'espace et un stationnement alternatif ".

Du côté écologiste, on se montre plus déterminé à piétonniser la zone. "Un parking devant un hôtel de ville, c'est anachronique. On n'imaginerait plus le Parvis ou la Grand-Place avec des voitures garées au milieu. Des endroits de stationnement vont subsister dans la cour d'honneur juste devant l'hôtel de ville, mais vont disparaître dès qu'on aura des alternatives", explique Catherine Morenville, en charge du Stationnement.

Piétonnisation de la place van Meenen : "On n’imaginerait plus le Parvis ou la Grand-Place avec des voitures"
©DEMOULIN BERNARD

Selon une étude présentée par l’échevine, 2/3 des personnes qui se rendent à la maison communale viennent à pied… et seulement 15% en voiture (les autres utilisent les transports en commun ou le vélo). La première échevine assure qu’une attention particulière sera apportée aux personnes à mobilité réduite, qui pourront bénéficier d’un meilleur accès.

Notons que le marché et les brocantes seront maintenus.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be