"Beaucoup de gens peu qualifiés ont pu s’émanciper grâce à Uber"

Pour certains chauffeurs, Uber constitue une activité très lucrative. Jusqu’à 4 000 euros par mois.

"Beaucoup de gens peu qualifiés ont pu s’émanciper grâce à Uber"
©BELGA
Dès samedi matin, les chauffeurs Uber bruxellois ont pu reprendre leur activité presque normalement. Presque, car une partie d'entre eux (ceux qui ont introduit leur licence au-delà du 15 janvier 2021) est restée sur le carreau. Le Parlement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité