Pour empêcher les trottinettistes de rouler en état d’ébriété, Bolt introduit une nouvelle fonctionnalité (VIDEO)

Le test prend la forme d’un jeu pour tester les réflexes de l’usager. En cas d’échec, l’usage de la trottinette sera déconseillé, et à l’avenir interdit… avec la réorientation du client vers le service de taxi de l’application.

Ro.Ma.

Il continue à faire ravage sur nos routes : l’alcool au volant… et quel que soit le volant. Encore ce week-end, la zone de police Bruxelles-Ixelles a contrôlé un millier de conducteurs dans l’hypercentre, avec pour résultat une soixantaine d’infractions. Parmi les infracteurs, trois cyclistes et cinq conducteurs de trottinette électrique.

Pour éviter ces situations, l’opérateur estonien Bolt (présent à Bruxelles, Namur, Ypres et Dinant) vient d’installer une nouvelle fonctionnalité sur son application : un test d’alcoolémie sous forme de jeu pour évaluer les réflexes.

"On veut limiter le phénomène de l'alcool au volant, car l'alcool affecte le taux de réactivité. On a donc développé un test pour évaluer si les personnes sont sobres ou pas", explique Marc Naether, Head of Policy Benelux pour la société.

Uniquement jeudi, vendredi et samedi

Le test est obligatoire entre 19h et 5h, uniquement les jeudis, vendredis et samedis. "Je vous laisse deviner pourquoi", sourit Oualid Benhammadi, country manager.

Concrètement, lorsque l’utilisateur veut déverrouiller une trottinette verte de Bolt, il doit confirmer ne pas être en état d’ébriété et ensuite se soumettre à un petit test. Un visage apparaît sur l’écran, et l’utilisateur doit cliquer sur le visage lorsqu’un casque apparaît. Si le test est raté, l’opérateur conclut que les réflexes de la personne sont altérés.

Pour empêcher les trottinettistes de rouler en état d’ébriété, Bolt introduit une nouvelle fonctionnalité (VIDEO)
©Ro.Ma.
Pour empêcher les trottinettistes de rouler en état d’ébriété, Bolt introduit une nouvelle fonctionnalité (VIDEO)
©Ro.Ma.

"Actuellement, si le test est raté, on déconseille aux gens d'utiliser la trottinette. Plus tard, l'application sera alors vraiment bloquée pour les trottinettes, et la personne sera redirigée vers notre service de taxi avec un discount", indique le country manager.

Depuis février 2022, Bolt propose également un service de chauffeurs, avec des taxis traditionnels qui utilisent l'application, ainsi que des "LVC" (appellation remise depuis peu aux oubliettes, au profit de "taxis de rue" selon le nouveau plan taxi bruxellois). "Ce service est à l'origine de Bolt", rappelle Marc Naether, qui explique que la société créée à Tallinn en 2013 a en premier lieu développé un système de location de véhicules avec chauffeur avant de se lancer dans les trottinettes (et les vélos dans certains pays).

Notons que la société vient d'ouvrir un nouvel entrepôt à Schaerbeek, sur le boulevard Reyers, juste à côté du CPAS schaerbeekois. "Avec ce dépôt dans le centre, on limite notamment les trajets opérationnels pour les réparations", indique Marc Naether. Au total, la flotte est constituée de 3.600 trottinettes à Bruxelles.

Pour empêcher les trottinettistes de rouler en état d’ébriété, Bolt introduit une nouvelle fonctionnalité (VIDEO)
©Ro.Ma.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be