Piétonnisation de la rue du Bailli en débat : "cela crée une frontière supplémentaire entre les quartiers", selon le MR

Selon les libéraux ixellois, "il faut éviter la multiplication des chantiers et voir l’impact global de ces changements sur la mobilité".

Ro.Ma.
Piétonnisation de la rue du Bailli en débat : "cela crée une frontière supplémentaire entre les quartiers", selon le MR
©Stib

On vous évoquait ce mardi le projet de la Stib de piétonnisation d'une partie de la rue du Bailli. Pour réduire la congestion, améliorer les infrastructures et la fluidité de son réseau, la société de transport ambitionne de supprimer la circulation automobile sur le petit tronçon entre l'avenue Louise et la rue de Livourne. Une demande de permis a été introduite, et les communes de Bruxelles-Ville et Ixelles ont déjà donné un premier accord de principe lors d'une consultation.

Piétonnisation de la rue du Bailli en débat : "cela crée une frontière supplémentaire entre les quartiers", selon le MR
©Stib
Piétonnisation de la rue du Bailli en débat : "cela crée une frontière supplémentaire entre les quartiers", selon le MR
©Stib
Piétonnisation de la rue du Bailli en débat : "cela crée une frontière supplémentaire entre les quartiers", selon le MR
©Stib

Mais à Ixelles, des voix se font déjà entendre depuis les bancs de l'opposition. Le MR local se montre sceptique quant au projet, qui selon les libéraux va "enclaver les habitants, qui n'auront d'autres choix que de parcourir de longs détours pour se rendre dans les quartiers voisins". "Cela crée une frontière supplémentaire dans la commune", déplore Gautier Calomne, chef de file MR-VLD. "L'avenue Louise constitue déjà une frontière dans la commune entre Flagey et le Châtelain. Cela va accentuer cette césure. De plus, on s'interroge sur la portée d'une piétonnisation sur un si petit morceau. Quel sera le rapport coût-bénéfice ?"

Les libéraux ixellois dénoncent également l'agenda des différents projets devant aboutir simultanément. "Ont été annoncés le réaménagement de la place du Châtelain, le plan de circulation de Flagey… et maintenant la rue du Bailli. Il faut éviter la multiplication des chantiers et voir l'impact global de ces changements sur la mobilité".

Le projet devra en tout cas être soumis à l’enquête publique. La Stib espère débuter le chantier de renouvellement des voies fin 2023.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be