Pas de plan "à la Good Move" à Evere : "il y aura des aménagements, mais on n'imposera rien de façon brutale"

Ridouane Chahid dénonce un manque de participation des schémas de circulation Good Move et assure que ce type de plan ne verra pas le jour dans sa commune. Il envisage néanmoins de renvoyer le trafic du quartier autour de l'école Claire-Vive sur la chaussée de Haecht.

Ro.Ma.
Pas de plan "à la Good Move" à Evere : "il y aura des aménagements, mais on n'imposera rien de façon brutale"
©GUILLAUME JC

Le rétropédalage et l'abandon du plan de circulation de Cureghem semaine dernière ont jeté un froid sur le plan régional de mobilité Good Move. Après quantité de critiques, de dégradations urbaines et de musclées interpellations, les socialistes anderlechtois, à la manœuvre aux côtés des Verts, se sont désolidarisés du plan, qu'ils avaient pourtant approuvé. Et cette véhémente prise de distance se répand ailleurs au PS. La dernière sortie en date est signée Ridouane Chahid, chef de groupe au Parlement bruxellois et bourgmestre everois : "À Evere, il n'y aura pas de plan de circulation dans l'esprit de Good Move", a-t-il déclaré ce mercredi dans les colonnes de Bruzz.

"Il y aura des aménagements mais on n'imposera rien de façon brutale", nous précise le socialiste, qui qualifie d'"échec" le plan cureghemois. La critique quant aux épisodes anderlechtois : le manque de concertation et l'imposition d'un plan général à l'aide de blocs de béton.

"Un plan de circulation ne se limite pas à des blocs de béton. Le principe de Good Move est d'apaiser les quartiers mais cela ne peut se faire au détriment des riverains qui y habitent et contre la volonté des citoyens", développe le mayeur faisant fonction. "Évidemment, on veut diminuer le trafic de transit et améliorer la qualité de l'air. Mais notre logique à Evere n'est pas de faire un plan Good Move qui va soudainement tout changer. On veut un plan de circulation des habitants et des riverains qu'ils porteront eux-mêmes. C'est une réflexion qui prend beaucoup plus de temps, de patience…"

"Renvoyer le trafic sur la chaussée de Haecht"

Un exemple est brandi par l'Everois : le quartier Picardie, où de récents aménagements ont été opérés à côté de la maison de quartier. "On a aménagé le quartier pour faire en sorte que le trafic de transit ne passe pas. On a parlé avec les riverains, on a eu des retours des citoyens… Ce qui a permis de travailler sur un aménagement pérenne et pas des blocs de béton."

Prochaine étape : le quartier autour de l'école Clair-Vive. "On réfléchit à un aménagement pour renvoyer le trafic sur la chaussée de Haecht." Une chaussée sur laquelle les autorités vont se pencher prochainement. À Schaerbeek, un sens unique déjà été introduit sur le tronçon jusqu'à la place Pogge. Quant au tronçon everois menant à la gare de Bordet ? "Il y aura une réflexion. Double sens, sens unique, réaménagement complet… Cela ne se fera qu'à condition que le trafic ne se reporte pas dans les voies avoisinantes."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be