Survol de Bruxelles : Benoît Cerexhe demande qu'Ecolo "mette l’environnement, l’urgence climatique et la santé sur la table du gouvernement"

"Le job d’un ministre, c’est de porter ces mesures, pas de craindre ses collègues et d’attendre que la justice lui ordonne d’agir", estime le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre.

Survol de Bruxelles : Benoît Cerexhe demande qu'Ecolo "mette l’environnement, l’urgence climatique et la santé sur la table du gouvernement"
©BELGA

Le bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe (Les Engagés) réagit vertement à la sortie du ministre bruxellois en charge de l'Environnement Alain Maron (Ecolo) dans les colonnes de La DH ce matin au sujet du survol de la région-capitale.

"Pourquoi est-ce que les ministres Ecolo refusent de mettre l’environnement, l’urgence climatique et la santé sur la table du gouvernement dans le dossier du survol de Bruxelles ?"

, se demande l'édile.

"Le survol est LE dossier sur lequel j’aurais eu envie que les écologistes mettent l’environnement devant l’économique. Quand est-ce que les ministres Ecolo mettront l’urgence climatique et de santé sur la table du gouvernement pour réduire les nuisances de Brussels Airport ? N’est-ce pas le moment opportun pour agir dans ce sens ?"

Le bourgmestre de la commune la plus survolée de Belgique assure qu'il "existe aujourd'hui des mesures qui font consensus parmi celles et ceux qui souffrent vraiment du survol telles que l'nterdiction des vols de nuit (22h-7h), l'interdiction des vieux avions cargos qui dépassent les normes de bruit, la limitation à 220.000 le nombre de mouvements annuel à Brussels Airport, etc. Le job d'un ministre, c'est de porter ces mesures, pas de craindre ses collègues et d'attendre que la justice lui ordonne d'agir."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be