Le remplacement des bancs en bois de la gare de Bruxelles-Nord soulève un tollé : " monstruosités inhumaines"

La SNCB a remplacé le mobilier de la gare du Nord : les anciens bancs ont été enlevés. Ce qui a suscité des levées de boucliers en ce début de semaine.

La rédaction
Le remplacement des bancs en bois de la gare de Bruxelles-Nord soulève un tollé : " monstruosités inhumaines"
©Twitter - Pieter Fannes

Rarement un banc a fait couler autant d'encre. La SNCB a remplacé dernièrement les traditionnels bancs de bois de la gare de Bruxelles-Nord par des bancs métalliques, qu'on peut retrouver dans de nombreuses stations ferroviaires du pays. Un choix, qui a suscité quantité de critiques sur les réseaux sociaux.

"Faits pour l'éternité, mais remplacés par ces monstruosités inhumaines", dénonce un internaute membre du collectif citoyen Heroes For Zero. "Bye bye les bancs en bois historiques de la Gare du Nord. Bel exemple d'inclusivité et d'hospitalité dans le design aussi", déplore le conseiller communal bruxellois, Jérôme Jolibois (Écolo). "La laideur est une idéologie", a commenté de son côté l'artiste Jacques Charlier. Une page Facebook a même été créée : "Rendez-nous nos bancs".


"Choix en termes de confort et de sécurité"

"Nous comprenons ce qui est exprimé. Le remplacement des bancs de Bruxelles-Nord s'inscrit dans le cadre de la poursuite de la rénovation de la gare, qui comprend désormais le renouvellement de l'équipement des quais. Étant donné l'histoire de la gare, nous comprenons que la gare contient beaucoup d'éléments patrimoniaux. Nous essayons de préserver ces choses autant que possible ou de les incorporer dans la station rénovée, en témoigne la rose des vents dans le hall d'entrée central. Mais parfois, nous devons en effet faire des choix en termes de confort et de sécurité dans la gare", nous indique la porte-parole de la SNCB.

Selon de nombreux commentaires d'internautes, cette mesure viserait et impacterait les personnes sans abri. Ce que la compagnie ferroviaire réfute, assurant travailler "travailler au bien-être des personnes en errance dans les gares". Elle cite ses "référents sociaux", ainsi que son "plan hiver", qui permet "aux personnes qui n'ont pas trouvé de place dans un abri de nuit de passer la nuit dans certaines grandes gares".

La SNCB précise que les bancs retirés à la gare du Nord ont été "intégrés dans l'économie circulaire via la coopérative Rotor. Nous discutons encore afin de valoriser les autres bancs comme patrimoine des chemins de fer."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be