Dans cet emblématique pavillon d’octroi, leur atelier vélo a pignon sur rue : Hors Catégorie déplie sa terrasse au Bois de la Cambre (PHOTOS)

Le projet de mécanique et promotion du vélo Hors Catégorie débarque dans l’un des deux pavillons du carrefour des Attelages au bois de La Cambre. Sur ce lieu très fréquenté par les cyclistes, Florent et François installent un bar et un atelier de réparation. Ils espèrent y rester au-delà de 2024.

Julien Rensonnet
Hors Catégorie s'installe dans un des pavillons blancs du bois de La Cambre. De quoi avoir pignon sur rue.
Hors Catégorie s'installe dans un des pavillons blancs du bois de La Cambre. De quoi avoir pignon sur rue. ©EdA - Julien Rensonnet

”On n’a jamais eu un site aussi bien exposé. C’est génial : toutes les voitures ou presque qui rentrent dans Bruxelles passent devant chez nous”. Il est ravi, François Roland, d’atterrir dans l’un des très visibles pavillons blancs du bois de La Cambre. Depuis ce mercredi 13 octobre 2023, les mécaniciens vélo de Hors Catégorie ont planté leur pied d’atelier dans l’un des deux emblématiques bâtiments à l’embouchure de l’avenue Louise. “C’est un peu plus petit que notre ancien site, et on n’a pas l’eau courante au rez-de-chaussée”, sourit Florent Esmenard en descendant son cargo entre les deux colonnes. “Mais on ne va pas faire la fine bouche. Et puis on va ouvrir le plus petit showroom vélo de Bruxelles !”

Dans ce pavillon déserté par une agence immobilière il y a de nombreux mois, Hors Catégorie prévoit “un lieu de passage à destination de la communauté cycliste”. Florent Esmenard : “Il y a beaucoup trafic vélo vers et depuis le bois de La Cambre. En termes de visibilité, on peut pas faire mieux”. L’équipe va reproduire une formule déjà éprouvée à ses débuts, avenue de la Couronne à Ixelles. “On espère devenir le lieu de rendez-vous des départs et arrivées des sorties vélo. L’endroit où on prend le petit café avant ou la petite bière après”. Florent a d’ailleurs suivi une formation de barista pour tenir son rang : les cyclos ne badinent pas avec la qualité des petits serrés. Petit bémol pour les promeneurs de l’espace vert : “On est une ASBL, on n’a pas d’agrément horeca : on doit donc demander une petite cotisation pour enregistrer les membres, sans quoi on ne peut pas servir de boissons”. Rien de rédhibitoire : le tarif est à 5€ par an. “Et lors des événements, tout le monde pourra commander”. Expos, retransmissions de courses cyclistes, apéros ou actions “liées de près ou de loin” à la promo du deux-roues sont prévus. Dès ce Dimanche sans Voiture du 17 septembre 2023 d’ailleurs.

Un des pavillons du bois de La Cambre est désormais occupé par le projet de promo du vélo de l'asbl Hors Catégorie.
Florent Esmenard (en bas à gauche), François Roland et Paul Chou espèrent emmener Hors Catégorie au-delà de 2024 dans leur pavillon du bois de La Cambre. ©EdA - Julien Rensonnet

Autre axe du nouveau projet Hors Catégorie : la réparation. Là aussi, l’exiguïté du lieu impose “un recentrage” sur les membres. “Depuis le covid et l’explosion du vélo, nous sommes déjà un peu contraints de sélectionner les réparations vu notre équipe réduite”, concède Florent Esmenard la mort dans l’âme. “C’est un peu contre ma philosophie parce que j’ai fait mes classes en réparant du vélo de ville ultrapourri. Mais sans ça, on ne peut pas tenir le rythme ni des délais raisonnables”. Rassurez-vous, les “réparations minutes” comme les crevaisons, changements de câble ou de transmission “faciles” et petits réglages restent bienvenus. “Mais pour les entretiens, il faudra prendre rendez-vous”. Face à la demande, pourquoi ne pas engager davantage de main-d’œuvre ? “A Bruxelles, c’est pas facile de trouver un mécano fiable. Je suis formateur à l’EFP. Une petite dizaine de mécanos sortent chaque année. C’est peu. Et puis le métier se scinde entre mécanique et électrique : ce sont deux approches vraiment très différentes”.

Le pavillon est propriété de la Ville de Bruxelles. Hors Catégorie en a obtenu l’occupation via la société Vicinity, qui en a la gestion. “En principe, on reste jusqu’à juin 2024. Mais Vicinity a promis de plaider en notre faveur auprès des autorités”, assure Florent Esmenard, qui avoue son ras-le-bol des déménagements. Après une naissance aux anciennes Casernes où Hors Catégorie a entre autres œuvré à la construction du vélodrome, l’équipe s’est en effet déplacée en partie rue Volta, près du cimetière d’Ixelles. “On a rêvé de pouvoir acheter le site mais ça n’a finalement pas pu se faire”. Alors que l’activité “course” de HC s’est détachée du projet, Florent et François ont failli raccrocher les chaussures à cales. “Mais le coup de fil de Vicinity, tombé de nulle part”, les a remis en selle. “On espère donc continuer ici après 2024 et pourquoi pas trouver un autre site pour davantage de mécanique. Parce que c’est vraiment un métier d’avenir”.

+ Hors Catégorie, avenue Louise 544 à 1000 Bruxelles, ouvert mercredi, vendredi, samedi et dimanche.

Un des pavillons du bois de La Cambre est désormais occupé par le projet de promo du vélo de l'asbl Hors Catégorie.
Hors Catégorie espère devenir le spot idéal pour les départ et retours de promenades cyclistes. ©EdA - Julien Rensonnet

Les pavillons d’octroi aussi ont déménagé

Les deux pavillons du bois de La Cambre n’ont pas été érigés dans leur rond-point actuel. À l’origine, ils sont bâtis à la source de la chaussée d’Ixelles, porte de Namur, en 1835. Ce sont des pavillons destinés à récolter l’octroi. Mais cette taxe à l’importation des marchandises est supprimée en 1860. Le Collège de la Ville de Bruxelles les démonte en 1862 pour les installer à leur emplacement actuel. Ils servent alors de siège et habitation à un poste de police, placé à l’orée d’un espace vert en plein développement.

urban.brussels nous apprend que ces emblématiques bâtiments néo-classiques n’ont pas toujours été peints. Les pierres blanches et bleues des façades étaient apparentes jusqu’en 1863. Quand ils arrivent au carrefour des Attelages, ni l’avenue Louise, ni le bois ne sont aménagés. Dus à l’architecte Auguste Payen, ils ont été classés en avril 1998.

Un des pavillons du bois de La Cambre est désormais occupé par le projet de promo du vélo de l'asbl Hors Catégorie.
Les pavillons du bois de La Cambre servaient à l'origine à recueillir l'octroi à la Porte de Namur. Ils ont été déménagés en 1862. ©EdA - Julien Rensonnet
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...