Vous l’avez peut-être remarqué : il y a de plus en plus de monde dans les métros. Certes, pas autant qu’en 2019, mais plus que l’année passée. La Stib enregistre en effet ce mois-ci son meilleur taux d’affluence depuis le début de la pandémie, à savoir 67,2 % de voyageurs dans le métro par rapport à la période de référence avant l’épidémie.

"On est à 800 000 voyageurs par jour. On est en train de rattraper le retard de la crise Covid. Si la situation se maintient, on devrait avoir retrouvé notre fréquentation habituelle d’ici un an", nous explique la porte-parole de la Stib.

C’est principalement le métro qui connaît la plus grande hausse. Explications : le tram et le bus sont plus utilisés par les locaux, et donc moins impactés par le télétravail des navetteurs, qui reviennent petit à petit.

Au niveau des ventes, la Stib constate une baisse des abonnements mensuels et annuels, mais une augmentation des titres individuels et des cartes de 10 voyages. "Si les gens ne viennent plus travailler chaque jour, leur comportement d’achat évolue avec ces nouvelles habitudes." Les abonnements scolaires sont quant à eux à la hausse. "Peut-être lié à la baisse des prix (NdlR : désormais 12 € par an)."

Au niveau ferroviaire également, la reprise se fait sentir. La semaine dernière, la SNCB a enregistré en moyenne 78 % du nombre de voyageurs comptabilisés avant la pandémie. À savoir le plus haut pourcentage depuis la pandémie.