Le projet de la Stib prévoit un aménagement de plain-pied sur toute la longueur de la rue, avec une partie entièrement piétonne devant la station de métro Saint-Guidon. Le tout, complété de dix zones de livraison pour faciliter la logistique des commerces, d’espaces verdurisés, de bancs, de terrasses pour l’horeca et de zones de stationnement pour voitures et vélos. Le nombre de places de stationnement sera réduit de 170 à 27 places.

La commune assure cependant avoir entendu les inquiétudes d’habitants et de commerçants relayés lors de la commission de concertation. "Il nous appartient de concilier les demandes légitimes d’offrir plus d’espaces aux piétons et aux cyclistes avec l’inquiétude de l’impact économique de la réduction drastique de places de stationnement dans le centre historique et commercial d’Anderlecht. C’est pourquoi, les autorités communales entendent considérer le dossier de la Stib dans un contexte plus global de réaménagement prochain de tout le cœur d’Anderlecht", indique le bourgmestre Fabrice Cumps (PS).

Concrètement, le collège communal demande dans son avis officiel d’augmenter temporairement l’offre de stationnement à 90 places dans l’attente du réaménagement en vue de la piétonisation de la place de la Vaillance et de la construction d’un parking en sous-sol.

"L'ambition du collège de donner la priorité aux piétons et cyclistes dans le centre de la commune va s'illustrer dès le printemps prochain par la mise en zone piétonne de toute la rue Wayez, un samedi par mois, afin d'offrir aux clients des commerces une nouvelle expérience de shopping", souligne l'échevine de la Mobilité Susanne Müller (Groen).

Un phasage des travaux est prévu, en commençant par la partie Saint-Guidon. La Stib, Vivaqua, Sibelga et la commune travaillent en étroite coordination afin de minimiser l’impact du chantier. Un système de double shift et de travail le samedi sera d’application pour les entrepreneurs, afin de réduire encore la durée des travaux.

"La commune engage dès maintenant un manager pour le noyau commercial du centre qui sera en charge de la liaison et du soutien aux commerçants. Un budget sera également réservé pour animer les espaces publics en particulier lors des journées piétonnes qui seront organisées à la rue Wayez", ajoute l'échevine de l'Economie et des Classes moyennes Elke Roex (SP.A).

Pour rappel, la Stib prévoit le début des travaux, qui dureront un an et demi, pour le printemps 2021.