Il aura fallu deux ans de test, de nombreuses mobilisations des parents d'élèves et un enfant renversé par une voiture pour que le projet aboutisse. Ce vendredi matin, le collège de Koekelberg a approuvé le maintient de la rue scolaire de l'avenue du Château. Cette artère, située devant l'école Unesco, est problématique en matière de sécurité routière : le carrefour est complexe et les feux de signalisation donnent parfois des signaux conflictuels. Le comité de parents demande ainsi depuis plusieurs années à la Région et aux communes de Berchem et Koekelberg de réduire le trafic pour permettre aux enfants de se déplacer en toute sécurité.

Après la mise à sens unique de la rue du Petit Berchem et de la rue de Ganshoren, l'avenue du Château devrait ainsi rester une rue scolaire. "Après deux ans de test, il s'avère que 85% des parents sont favorables au maintien de la rue scolaire. La mesure fait partie du plan global pour sécuriser le carrefour devant l’entrée principale de l’école et vise à séparer les différents flux de circulation dans le temps et dans l’espace. La commune va maintenant introduire un dossier auprès de la Région pour pérenniser la rue scolaire et installer une barrière levante qui rendra la rue scolaire plus visible", explique l'échevine de la Mobilité Marie Bijnens (Ecolo-Groen).

Une décision dont se réjouissent les parents d'élèves. "Les chiffres prouvent que la rue scolaire fonctionne très bien comme mécanisme pour encourager les modes alternatifs à la voiture. Il y a quelques années, plus de la moitié des élèves venaient à l’école en voiture. Aujourd’hui, il s’agit d’un tiers des élèves, précise Arne Smeets, du comité de parents. De plus en plus d’élèves se déplacent à pieds ou avec les transports en commun et le nombre d’élèves se déplaçant à vélo a même quadruplé (presque 20% actuellement). En séparant les modes, les abords de l’école deviennent donc plus sûrs, plus sains et plus agréables pour des centaines d’élèves et leurs parents."

Mais le travail n'est pas terminé : "Nous remercions le collège pour ce pas important et nous espérons que les parents et la direction de l'école seront pleinement associés à la suite. L'aménagement et le fonctionnement de la rue scolaire doivent encore être discutés, y compris une extension à l’après-midi, car aujourd’hui la rue scolaire n’est mise en œuvre que le matin."