Le personnel du centre de formation du dépôt Stib de Haren est en arrêt de travail depuis ce vendredi matin suite à un cas positif au variant anglais détecté chez un employé.

Les 32 moniteurs-instructeurs déplorent le manque de réaction de la direction au niveau du tracing. Du côté de la Stib, l’on explique qu’au contraire, la procédure de tracing a immédiatement été mise en place. L'entreprise publique tient à rassurer les travailleurs.

"Nous avons appris jeudi matin qu’un cas de Covid avait été déclaré. La médecine du travail a immédiatement été avertie et a lancé le tracing dès ce matin", explique Cindy Arents, porte-parole de la Stib. "Les agents qui ont potentiellement été en contact avec la personne contaminée ont donc été prévenus par la médecine du travail et sont invités à observer une quarantaine."

Du côté des employés, l'on explique qu'environ 200 personnes étaient sur le site hier et que le risque de propagation du virus est réel. La Stib précise que "si les gestes barrières ont bien été respectés comme le veut le règlement, il n'y a pas de raison de s'inquiéter", conclut Cindy Arents.