On vous en parlait récemment. La Ville de Bruxelles ambitionne de transformer la vibrante rue Sainte-Catherine. Au programme : piétonnisation, aménagement de plain-pied propice aux terrasses, plantations d’arbres, réaménagement des abords de la baroque "tour Sainte-Catherine"…. Un projet porté par Ans Persoons (Vooruit) et qui s’inscrit dans le cadre du réaménagement des abords du futur complexe administratif "Brucity" et de l’avenue Adolphe Max.

Notons que la circulation motorisée n’a plus accès à la rue depuis 2020, à l’exception des livraisons. La demande de permis a été introduite, et l’enquête publique dure jusqu’au 19 mai.

Dans ce cadre, la Commission Royale des Monuments et Sites vient de se prononcer, et a remis un "avis défavorable". La Commission ne juge pas "indispensables" les interventions prévues sur "cette voirie historiquement utilisée comme espace partagé et restée parfaitement adaptée à cette fin". Selon elle, il suffit de "barrer" la rue (comme c’est le cas actuellement) pour piétonniser la zone.

© GSV

Sont entre autres aussi pointés du doigt la récente rénovation de l’artère il y a 15 ans, l’état non préoccupant de la voirie et la disparition des trottoirs surélevés. "La Commission regrette d’ainsi voir disparaître les particularités identitaires de l’ancien Steenweg, principale voie historique traversant Bruxelles depuis le Moyen Âge, bordée de nombreux biens patrimoniaux."

Outre la rue Sainte-Catherine, l'organisme urbanistique déplore répéter les mêmes remarques au fil des dossiers et se montre sceptique quant aux "autres projets connexes/similaires qui se multiplient au centre-ville, qui consistent à systématiquement et profondément réorganiser plusieurs espaces publics, y compris ceux qui avaient déjà été réaménagés dans un passé relativement récent".